• Accueil

Réalités du cinéma au Cameroun

Le cinéma au Cameroun, ainsi que dans de nombreux autres pays d’Afrique, subsahariens principalement, après des années de gloire et de bonheur, expérimente désormais le revers de la médaille, le déclin. Le succès s’en est allé… Les infrastructures cinématographiques aussi. Ne reste plus que des acteurs du secteur, dévoués, qui tentent, tant bien que mal, de poursuivre leurs rêves et ceux de nombre de leurs compatriotes : rendre au cinéma camerounais ses lettres de noblesse. Ce dossier thématique, « Réalités du cinéma au Cameroun », permettra de faire des liens entre les différents articles, fiches films, images, vidéos et autres sujets publiés sur ce site et se rapportant au cinéma du Cameroun.

Sous la direction de: Caroline MESSA WAMBÉ

CHINAFRIQUE

CHINAFRIQUE

S’il ne manque pas de sites d’archives sur les relations sino-africaines, il en est peu qui approfondissent la dimension esthétique et les répercussions culturelles, pourtant fort significatives depuis une vingtaine d’années. Ce dossier sur la ChinAfrique se veut une contribution aux études spécifiques sur le sujet, en illustrant les films, les documentaires et les ressources électroniques disponibles aux chercheurs et aux internautes. Préalablement, il faut reconnaître que le vecteur énergétique culturel s’enracine dans un terreau favorable:

Ø  Les relations diplomatiques entre la Chine et les pays africains : elles sont bien rodées, comme en témoignent les fêtes commémorant plus de 50 ans de collaboration et de respect mutuel.

Ø  Les ententes de coopération sino-africaine : elles se sont multipliées depuis le sommet de Pékin en novembre 2006, de même que les investissements directs dans des projets d’infrastructure, dans le commerce multilatéral et dans l’extraction des ressources naturelles.

Ø  Le développement d’instituts Confucius depuis 2004 : ce sont des espaces d’alphabétisation par l’enseignement du mandarin, et de ce fait ils entraînent des enseignant/e/s, des échanges culturels, sans compter les bourses d’études en Chine. De plus, ils favorisent un dynamique échange aux plans commercial, scientifique et artistique.  

Ø  L’afflux des migrants chinois en Afrique en formant des Chinatowns, celui des migrants africains en Chine, groupés en Chocolate City : ces mixages géopolitiques entraînent des mutations socio-économiques.

Ø  L’intérêt des cinéastes, documentaristes, chercheurs, journalistes, pour la ChinAfrique : l’ensemble devient un discours pluriel révélant la situation relationnelle entre les deux zones, et leur pratique de production dans une configuration variable.

On trouvera ici un lieu de rencontre pour ceux/celles qui s’intéressent aux relations émergentes entre la Chine et l’Afrique, et particulièrement à la pollinisation réciproque de leur diaspora.  Cette base de données ouverte offre l’historique et entretient l’actualité des relations sino-africaines sous l’angle artistique/esthétique.  Vous accédez directement à l’une ou l’autre des cinq sections en choisissant parmi les rubriques suivantes:

1.    Courts et longs métrages sur la ChinAfrique [FILMS]

2.    Entretiens et conférences académiques sur la ChinAfrique [ENTRETIENS & CONFÉRENCES]

3.    Éventail de ressources audiovisuelles sur la ChinAfrique [VIDÉOS, TV, RADIO]

4.    Articles et sites WEB sur la ChinAfrique [PUBLICATIONS]

5.    Expositions et photos sur la ChinAfrique [EXPOSITIONS]

Étudiants, chercheurs, autant que spécialistes et bibliothécaires trouveront intérêt à naviguer dans l’éventail de questions relatives à la CHINAFRIQUE, chacune de ces rubriques fournissant une base de données bibliographiques et des liens pour la consultation des ressources primaires et secondaires.

La première section, Courts et longs métrages sur la ChinAfrique  [FILMS], apparaît la plus importante et possiblement la plus intéressante au dossier. Dès le début de leur fréquentation, les Pays en cause ont spontanément entretenu la dimension politique pour favoriser leur économie. Mais, à l’échelle d’une nation, l’humanisme est toujours là avec ses aspirations d’un autre ordre.

Dans cette section, le chercheur trouvera quatre bases de données pour plonger dans la dimension esthétique. Aux courts et aux longs métrages des cinéastes et documentaristes africains sur la Chine répondent ceux des cinéastes et documentaristes chinois sur l’Afrique, pour un regard nouveau ou une thématique particulière. On en a fait une liste aussi complète que possible. Pendant que certains réalisateurs parlent de façon générale des relations africaines et chinoises, d’autres abordent une problématique particulière. Ainsi, pour l’exploitation minière, la construction ferroviaire ou l’érection d’immeubles, ils examinent l’impact de ces investissements/projets dans des pays africains comme l’Afrique du Sud, la Tanzanie, la Zambie, le Zimbabwe… D’autres s’intéressent à la complexité des stratégies politiques et des investissements économiques qui, à court ou à long terme, affectent profondément les destinées humaines. On n’oublie pas non plus que, grâce à certaines subventions telles que Raiding Africa par exemple, on voit poindre la possibilité d’une nouvelle génération de cinéastes et d’artistes africains qui pourront ajouter leur voix au chapitre.

La deuxième section, Entretiens et conférences académiques sur la ChinAfrique, offre un prisme de regards par les spécialistes et les analystes de diverses disciplines, par les leaders politiques, par les entrepreneurs, etc. Tous observent cette mouvance souvent fébrile et dont les décisions peuvent avoir des répercussions à plus grande échelle encore. La création d’un nouvel empire chinois en Afrique, la déstabilisation de l’influence américaine ou européenne, l’exploitation des ressources naturelles peuvent inquiéter. D’autres voient les promesses d’un meilleur avenir pour les pays africains à cause de la création d’infrastructures, de la multiplication des emplois, de l’accès à des prêts raisonnables, reconnaissant finalement la croissance des investissements dans le pays.

La troisième section, Éventail de ressources audiovisuelles sur la ChinAfrique [VIDÉOS, TV, RADIO], comprend trois volets. Le premier met l’accent sur les reportages et les interventions des spécialistes oeuvrant sur le thème des relations croissantes entre l’Afrique et la Chine, disponibles en ligne. Citons, entre autres, Michel BEURET, journaliste et coauteur de La Chinafrique, et Deborah BRAUTIGAM, spécialiste renommée de la ChinAfrique, et professeur à la John Hopkins University. Leurs recherches ont été traduites en chinois et ont inspiré les reportages ci-recensés. Les médias ont fort bien accueilli La Chinafrique: Pékin à la conquête du continent noir, de Serge Michel et Michel Beuret (Paris : Grasset, 2011), qui a été traduit en chinois par la presse taïwanaise. Cette enquête des journalistes sur les accords économiques entre la Chine et l’Afrique remet en question les stratégies politiques et économiques de Pékin. Quant à l’étude de Deborah Brautigam, The Dragon’s Gift : The Real Story of China in Africa (Oxford University Press, 2010), elle a été traduite en chinois par la Chinese Academy of Social Sciences Press. Elle offre manifestement une perspective nouvelle sur les relations sino-africaines. Ce texte a fait fureur non seulement aux États-Unis mais en Chine, débouchant sur plusieurs collaborations érudites à travers le monde. Son site, http://www.chinaafricarealstory.com/, offre une vraie mine de renseignements sur le sujet. Les deux autres volets rassemblent les reportages télévisés et les émissions radiophoniques disponibles en ligne.

La quatrième section, Articles et sites Web sur la ChinAfrique [PUBLICATIONS], s’avère une nécessité pour les chercheurs, car elle a pour but de répertorier les articles et les numéros spéciaux portant exclusivement sur les relations sino-africaines. Dans la mesure du possible, on a favorisé les références qui sont disponibles en ligne, tout en signalant les numéros spéciaux et les sites Web qui offrent des pistes analytiques intéressantes pour la recherche.

La cinquième section, Expositions et photos sur la ChinAfrique [EXPOSITIONS], affiche l’importance de la culture visuelle : elle met en évidence les fonds, les passerelles et les échanges culturels entre la Chine et l’Afrique, de même que les communications entre les diasporas inassouvies...

Toute remarque et tout signalement de nouvelles références sur cette thématique seront bien accueillis par la professeure Crosta (Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.). Vos contributions et vos commentaires seront un apport précieux pour enrichir ce champ déjà si vaste. D’avance, un grand merci pour votre collaboration : toute contribution à une aventure culturelle nous rapproche les uns des autres, alors que nous garnissons une grande table accessible à tous…

Suzanne Crosta

McMaster University

Reportages thématiques disponibles en ligne
 

Reportages télévisés disponibles en ligne

ÉMISSIONS RADIOPHONIQUES DISPONIBLES EN LIGNE

______________________________________________________________________________

La Chine prend des parts de marché à la France en Afrique

Émission radiophonique

Réalisatrice :  Muriel Pomponne. 

Production :  RFI Les voix du monde. Afrique économie..

Date : 22 mai 2012

http://www.rfi.fr/emission/20120522-chine-prend-parts-marche-france-afrique/

Langue :  français 

Durée :  2min23sec

Chine-Afrique: "Gagnant-gagnant", mythes et réalités

Débat radiophonique.

Présentation : Alain Irung

Production : Radio Okapi.

Date sur Youtube : 25 juillet 2012.

https://www.youtube.com/watch?v=iR5v1ylCAnE

Langue :  français

Durée : 32 min 32sec

La Chine et l’Inde en Afrique

Table ronde radiophonique,

Production : France-Inter

Date :

http://www.franceinter.fr/player/reecouter?play=556797.

Langue :  français

Durée: 28min29sec

ÉTABLISSEMENT DES RELATIONS DIPLOMATIQUES ENTRE LA CHINE ET L’AFRIQUE   (ORDRE ALPHABÉTIQUE PAR PAYS)

______________________________________________________________________________

Afrique du Sud :        1 janvier 1998

Algérie :                      20 décembre 1958

Angola :                      12 janvier 1983

Bénin :                        12 novembre 1964

Botswana:                  6 janvier 1975

Burkina Faso:             15 septembre 1973

Burundi:                     21 décembre 1963

Cameroun:                  26 mars 1971

Cap-vert :                   25 avril 1976

République centrafricaine : 29 septembre 1964

Comores :                   13 novembre 1975

Congo (Kinshasa) :     20 février 1961

Congo (Brazzaville) : 22 février 1964

Côte d’Ivoire :                       2 mars 1983

Djibouti :                    8 janvier 1979

Égypte :                      30 mai, 1956

Érythrée :                    24 mai 1993

Éthiopie :                    24 novembre 1970

Gabon :                       20 avril 1974

Gambie :                     14 décembre 1974

Ghana :                       5 juillet 1960

Guinée :                      4 octobre 1959

Guinée-Bissau :          15 mars 1974

Guinée équatoriale :   15 octobre 1970

Kenya :                       14 décembre 1963

Lesotho :                    30 avril 1983

Liberia :                      17 février 1977

Libye:                         9 novembre 1971

Madagascar:               6 novembre 1972

Malawi:                      28 décembre 2007

Mali:                           25 octobre 1960

Maroc :                       1 novembre 1958

Maurice :                    15 avril 1972

Mauritanie:                 19 juillet 1965

Mozambique:              25 juin 1975

Namibie:                     22 mars 1990

Niger:                         20 juillet 1974

Nigeria:                       10 février 1971

Ouganda:                    18 octobre 1962

Rwanda:                     12 novembre 1971

São Tomé-et-Principe:  12 juillet 1975

Sénégal :                     7 décembre 1971

Seychelles :                 30 juin 1976

Sierra Leone :              29 juillet 1971

Somalie :                     14 décembre 1960

Soudan :                     4 janvier 1959 

Soudan du sud :          9 juillet 2011

Tanzanie :                    26 avril 1964

Tchad :                       28 novembre 1972

Togo :                          19 septembre 1972

Tunisie :                      10 janvier 1964

Zambie :                     29 octobre 1964

Zimbabwe :                18 avril 1980

ANNIVERSAIRES DES RELATIONS DIPLOMATIQUES BILATÉRALES ENTRE LA CHINE ET L’AFRIQUE (couverture médiatique)

______________________________________________________________________________

55e anniversaire

L’Algérie-Chine :  1 novembre 2013  http://www.ladepechediplomatique.com/Celebration-du-55e-anniversaire-de-l-etablissement-des-relations-diplomatiques-entre-la-Chine-et-l-Algerie_a966.html

Maroc-Chine :  novembre 2013, 55e anniversaire http://ma.china-embassy.org/fra/zt/zmjjwszn/

Soudan-Chine :  4 février 2014 http://french.china.org.cn/foreign/txt/2014-02/04/content_31375090.htm

51e anniversaire

Mali-Chine  25 octobre 2011  http://www.primature.gov.ml/index.php?option=com_content&view=article&id=7854:-mali-chine-un-demi-siecle-de-cooperation-multiforme&catid=19&Itemid=100092

50e anniversaire des relations diplomatiques entre la Chine et les pays africains

Botswana-Chine :  15 août 2013  http://french.peopledaily.com.cn/VieSociale/8366348.html

Burundi-Chine :    15 mai 2013 http://french.cri.cn/621/2013/05/15/103s324669.htm

Congo-Chine :  24 février 2014  http://www.journaldebrazza.com/article.php?aid=4255

Égypte-Chine :  30 mai 2006 http://www.focac.org/fra/mtsy/t404291.htm

Guinée-Chine :   29 septembre 2009  http://english.cri.cn/6909/2009/09/29/1361s519497.htm

Guinée-Bissau:  29 septembre 2009 http://english.people.com.cn/90001/90776/90883/6773048.html

Kenya-Chine :  12 décembre 2013 http://www.zfhz.org/plus/view.php?aid=5504

Mozambique-Chine :  27 janvier 2014 http://french.cri.cn/621/2014/01/19/502s364363.htm

Tanzanie-Chine :  26 février  2014 http://french.xinhuanet.com/chine/2014-02/26/c_133144389.htm

Tunisie-Chine :  10 janvier 2014  http://www.zfhz.org/plus/view.php?aid=5937

Ouganda-Chine :  18 octobre 2012 http://www.focac.org/eng/zfgx/t980658.htm

Zambie-Chine :  12 février 2014 http://www.times.co.zm/?p=9322

+ 10 anniversaire de l’Institut Confucius http://www.unza.zm/confucius/index.php?option=com_content&view=article&id=81:chinese-ambassador-appeared-on-confucius-institutes-tv-program

40e anniversaire des relations diplomatiques entre la Chine et les pays africains

Bénin-Chine :    24 décembre 2012  http://www.zfhz.org/plus/view.php?aid=458

Cameroun-Chine :  26 mars 2011 http://fr.cntv.cn/program/journal/20110326/103385.shtml

Célébration en Chine du 50e anniversaire de son indépendance (paix et égalité)

Éthiopie-Chine :  24 novembre 2010 http://french.peopledaily.com.cn/96852/7209622.html

Gabon-China :  2013  (emphasis on 35th ) http://china-wire.org/?p=2920

Madagascar-Chine :  7 novembre 2012 http://www.focac.org/fra/zxxx/t986638.htm

Mauritanie-Chine :  19 juillet 2005 http://french.peopledaily.com.cn/Chine/3552687.html

http://rapideinfo.net/index.php/component/content/article/27-a-la-une-/10047--mauritanie-chine--des-relations-solides-et-des-perspectives-prometteuses.html

Nigéria-Chine :  30 septembre 2011 http://www.afriquinfos.com/articles/2011/10/1/nigeria-187979.asp

http://french.peopledaily.com.cn/Chine/7301453.html

Rwanda-Chine :  12 novembre 2011 http://www.orinfor.gov.rw/printmedia/news.php?type=fr&volumeid=347&cat=9&storyid=9133

Sierra Leone-Chine :  29 juillet 2011 http://sl.china-embassy.org/eng/zsgx/zyjw/

Togo-Chine :  19 septembre 2012 http://lu.china-embassy.org/fra/xwdt/t971933.htm

37e anniversaire

Seychelles-Chine :  30 juin 2013 http://www.chinafrica.cn/french/F_China_Report/txt/2013-07/09/content_554817.htm

35e anniversaire

Les Comores – Chine :  samedi  22 novembre 2011 http://french.peopledaily.com.cn/96852/7206158.html

Djibouti-China :  8 janvier 2014 http://www.embassydjibouti.com.cn/en/News.php?eid=52

Libye-Chine :   28 février 2014

30e anniversaire

Angola-Chine :  12 janvier 2013 http://www.macaomagazine.net/index.php?option=com_content&view=article&id=277:three-decades-of-china-angola-cooperation&catid=50:issue15

Côte d’Ivoire-Chine :  2 mars 2013 http://news.xinhuanet.com/english/china/2013-03/02/c_132202237.htm

Zimbabwe-Chine :  21 janvier 2010  http://english.people.com.cn/90001/90776/90883/6875769.html

20e anniversaire

Éritrée-Chine :  16 mai 2013 http://allafrica.com/stories/201305170082.html

Namibie-Chine :  22 mars 2010 http://french.news.cn/chine/2010-03/22/c_13220639.htm

15e anniversaire

Afrique du Sud :  13 mars 2013 http://www.thediplomaticsociety.co.za/index.php?option=com_content&view=article&id=596:15th-anniversary-of-the-establishment-of-diplomatic-ties-between-south-africa-and-china&catid=16:home&Itemid=25

5e anniversaire

Malawi –China :  30 décembre 2013 http://mwnation.com/malawi-china-committed-to-diplomatic-ties/

ÉTABLISSEMENT DES INSTITUTS CONFUCIUS EN AFRIQUE

______________________________________________________________________________

AFRIQUE dU SUD :

The Confucius Institute at Stellenbosch University (CISU)

Ville : Stellenbosch, Western Cape

Institutions :  Stellenbosch University (CISU) et Xiamen University

Date de l’Accord : 2008/1/14; Entrée en fonction: 2009/1/1

Confucius Institute at Durban University of Technology

Ville: Durban

Institutions:  Durban University of Technology et Fujian Agriculture and Forestry University

Date de l’Accord : 2013/3/26; Entrée en fonction: 2014/2/20

Confucius Institute at Rhodes University

Ville: Grahamstown

Institutions: Rhodes University et Jinan University

Date de l’Accord : 2007/12/11; Entrée en fonction: 2008/8/20

Confucius Institute at University of Cape Town

Ville:  Cape Town

Institutions : University of Cape Town et Sun Yat-sen University 

Date de l’Accord : 2007/12/11; Entrée en fonction: 2010/7/1

ANGOLA 

Confucius Institute at Independent University of Angola

Ville: Luanda

Institutions: Independent University of Angola et Anhui Normal University

Application submitted to Hanban on August 30th, 2013.

Confucius Institute at Agostinho Neto University of Angola

Ville: Luanda

Institutions:  Université  Agostinho Neto et CITIC Construction Co.

Date de l’Accord :  2014/03/01                                    

BÉNIN 

Confucius Institute at Universitaire d'Abomey-Calavi

 Ville: Abomey-Calavi 

Institutions : Universitaire d'Abomey-Calavi et Chongqing Jiaotong University

Date de l’Accord : 2009/1/15; Entrée en fonction: 2009/10/21

BOTSWANA:

Confucius Institute at the University of Botswana

Ville: Gaborone

Institutions : University of Botswana et Shanghai Normal University

Date de l’Accord : 2007/10/23; Entrée en fonction: 2009/5/30

BURUNDI

Confucius Institute at l'Université du Burundi

Ville : Bujumbura

Institutions : l'Université du Burundi et Bohai University

Date de l’Accord : 2011/6/13; Entrée en fonction: 2012/7/3

CAMEROUN

Confucius Institute at the University of  Yaounde II

Ville : Yaounde

Institutions University of  Yaounde II (l’Institut des relations internationals du Cameroun) et Zhejiang Normal University

Date de l’Accord : 2007/8/9; Entrée en fonction: 2007/11/9

La République du CONGO:

Confucius Institute at Université Marien Ngouabi

Ville : Brazzaville

Institutions : Université Marien Ngouabi et University of Jinan

Date de l’Accord : 2012/6/15; Entrée en fonction: 2013/3/1

ÉGYPTE : 

The Confucius Institute at Cairo University

Ville : Cairo

Institutions :  Cairo University et Beijing University

Date de l’Accord : 2006/9/24; Entrée en fonction: 2008/3/18

The Confucius Institute at Suez Canal University

Ville :  Ismailia

Institutions :  Suez Canal University et North China Electric Power University

Date de l’Accord : 2007/3/3; Entrée en fonction: 2008/4/1

ÉRYTHRÉE : 

Confucius Institute of National Board for Higher Education of Eritrea

Ville: Asmara

Institutions : National Board for Higher Education of Eritrea et Guizhou University of Finance and Economics

Date de l’Accord : 2013/3/25; Entrée en fonction: 2013/6/5

ÉTHIOPIE :

Addis Ababa Confucius Institute

Ville: Addis Ababa

Institutions: Ethio-China Polytechnic College et Tianjin University of Technology and Education

Date de l’Accord : 2009/5/26; Entrée en fonction: 2010/2/23

Confucius Institute at Addis Ababa University

Ville: Addis Ababa

Institutions: Addis Ababa University et Tianjin University of Technology and Education

Date de l’Accord : 2013/11/26

GHANA :

Confucius Institute at The University of Ghana

Ville : Accra

Institutions: The University of Ghana et Zhejiang University of Technology

Date de l’Accord : 2012/3/2; Entrée en fonction: 2013/5

KENYA:

Confucius Institute at the University of  Nairobi

Ville: Nairobi

Institutions : University of  Nairobi  et Tianjin Normal University

Date de l’Accord : 2004/6/22; Entrée en fonction: 2005/12/19

Confucius Institute at Kenyatta University

Ville : Nairobi

Institutions : Kenyatta University et Shandong Normal University

Date de l’Accord : 2008/12/3; Entrée en fonction: 2009/6/5

Confucius Institute at Egerton University

Ville : Nakuru

Institutions : Egerton University  et Nanjing Agricultural University

Date de l’Accord : 2012/7/25; Entrée en fonction: 2012/10/21

LIBERIA: 

Confucius Institute at University of Liberia

Ville: Monrovia

Institutions: University of Liberia et Changsha University of Science and Technology

Date de l’Accord : 2007/12/21; Entrée en fonction: 2008/12/18

MADAGASCAR

Confucius Institute at Antananarivo University

Ville : Antananarivo 

Institutions : Université d'Antananarivo  et Jiangxi Normal University

Date de l’Accord : 2007/10/17; Entrée en fonction: 2008/10/13

MALAWI:

Confucius Institute at University of Malawi

Ville: Zomba

Institutions:  University of Malawi et University of International Business and Economics

Date de l’Accord : 2013/8/20

MAROC:

Confucius Institute at University Mohammed V-Agdal

Ville: Rabat

Institutions: University of University Mohammed V-Agdal et Beijing Second Foreign Languages Institute  

Date de l’Accord : 2008/3/27; Entrée en fonction: 2009/10/19

Confucius Institute at University Hassan II

Ville: Casablanca

Institutions: University Hassan II  et Shanghai International Studies University

Date de l’Accord : 2012/5/24; Entrée en fonction: 2012/10/10

MOZAMBIQUE

Confucius Institute at Eduardo Mondlane University

Ville: Maputo

Institutions: Eduardo Mondlane University et Zhejiang Normal University

Date de l’Accord : 2011/4/22; Entrée en fonction: 2012/4/11

NAMIBIE

Confucius Institute at University of Namibia

Ville: Windhoek

Institutions: University of  Namibia  et China University of Geosciences (Beijing)

Date de l’Accord : 2012/5/13; Entrée en fonction: 2013/8/23

NIGERIA

Confucius Institute at University of Lagos

Ville: Lagos

Institutions: University of Lagos et Beijing Institute of Technology

Date de l’Accord : 2007/2/16; Entrée en fonction: 2009/5

Confucius Institute at Namdi Azikiwe University

Ville: Awka

Institutions: Namdi Azikiwe University et Xiamen University

Date de l’Accord : 2007/2/15; Entrée en fonction: 2008/3

RWANDA:

Confucius Institute at University of Rwanda/ College of Education

Ville : Kigali

Institutions :  Kigali Institute of Education et Chongqing Normal University

Date de l’Accord : 2008/1/30; Entrée en fonction: 2009/4/1

SÉNÉGAL 

Institut Confucius de l'université Cheikh Anta Diop

Ville: Dakar 

Institutions: Université Cheikh Anta Diop et Liaoning University

Date de l’Accord : 2011/3/24; Entrée en fonction: 2012/12/3

SIERRA LEONE :

Confucius Institute at University of Sierra Leone

Ville: Freetown

Institutions: University of Sierra Leone et Gannan Normal University

Date de l’Accord : 2011/11/14; Entrée en fonction: 2012/9

SOUDAN :

Confucius Institute at University of Khartoum

Ville: Khartoum

Institutions: University of Khartoum et Northwest Normal University

Date de l’Accord : 2008/10/7; Entrée en fonction: 2009/12/17

TANZANIE 

Confucius Institute at University of Dodoma

Ville: Dodoma

Institutions: University of Dodoma et Zhengzhou Institute of Aeronautical Industry Management

Date de l’Accord : 2012/5/31; Entrée en fonction: 2013/4/28

Confucius Institute at University of Dar es Salaam

Ville: Dar es Salaam

Institutions:  University of Dar es Salaam et Zhejiang Normal University

Date de l’Accord : 2013/1/17; Entrée en fonction: 2013/10/9

TOGO : 

Institut Confucius de l’Université de Lomé

Ville: Lomé

Institutions : Université de Lomé et  Sichuan International Studies University

Date de l’Accord: 2008/6/17; Entrée en fonction : 2009/10/30

ZAMBIE 

Confucius Institute at University of Zambia

Ville: Lusaka

Institutions: University of Zambia et Hebei University of Economics and Business

Date de l’Accord : 2010/7/16; Entrée en fonction: 2010/9/1

ZIMBABWE : 

Confucius Institute at University of Zimbabwe

Ville :  Harare

Institutions :  Institutions: Université de Zimbabweet Université RENMIN de Chine

            Date de l’Accord : 2006/8/30; Entrée en fonction: 2007/3/5

 

Sous la direction de: Suzanne CROSTA, Claude ZESSEU, Li Li

Le Festival du film de Masuku cherche ses marques

Sous la direction de: Stéphanie DONGMO

 

Editorial: Un défi à relever

Sur le continent africain, les festivals de films spécialisés sur l’environnement se comptent sur les doigts de la main. Les rares qui existent rencontrent d’énormes difficultés spécifiques qui ont contraint certains festivals à fermer leurs portes. Les films n’attirent pas les foules, les organismes d’aide aux productions filmiques les soutiennent peu, à cheval qu’ils sont entre l’environnement et le cinéma.

Pourtant, les enjeux environnementaux en Afrique sont énormes, du souillage du Delta du Niger en passant par l’assèchement à 80% du Lac Tchad. Les effets des changements climatiques n’ont pas de frontière et se font ressentir rudement : températures élevées cause de déforestation, rareté et mauvaise qualité de l’eau entraînant des maladies hydriques, insécurité alimentaire source de pauvreté, migrations provoquant des nuisances, etc.

La protection de la nature est une cause planétaire et nous concerne tous, appelés que nous sommes à devenir des éco-citoyens. Le cinéma est un excellent canal pour véhiculer ce message, martelé à l’occasion de festivals dont le but est d’inciter les populations à adopter les bonnes pratiques et leur permettre de s’adapter aux effets du dérèglement du climat. Ces rencontres sont aussi un appel aux cinéastes de prendre en compte les préoccupations environnementales dans leurs productions, sans forcément verser dans l’intervention sociale.

Le Festival du film de Masuku veut relever ce défi à partir de Franceville, ville située à près de 800 Km de la capitale gabonaise. Quoi de plus normal dans un pays recouvert à 75% par la forêt ? D’autant plus que la découverte, en 2008, de fossiles prouvant l’existence d’organismes multicellulaires il y a 2,1 milliards d’années à Franceville, fait du Gabon le berceau de la vie sur terre. Le Festival du film de Masuku, dont la seconde édition s’est tenue du 13 au 17 août 2014 à Franceville, est donc un défi pour le Gabon et, partant, pour l’Afrique centrale.

Notre travail est d’attirer l’attention sur de telles initiatives, porteuses de sens et de vie pour nous et pour les générations à venir. Nous espérons contribuer ainsi à poser les bases d’un développement humain durable.

Masuku cherche ses marques  

La seconde édition de l’évènement spécialisé sur la nature et l’environnement s’est déroulée du 13 au 17 août 2014 à Franceville, à près de 800 km de Libreville, la capitale gabonaise. Malgré une programmation riche, le festival cherche encore son public et doit convaincre les cinéastes gabonais.

La carte blanche consacrée à Jean-Claude Cheyssial annonçait déjà la couleur de cette seconde édition du Festival du film de Masuku, nature et environnement. Cinq documentaires du réalisateur français ont été programmés hors compétition. Des films qui amènent le spectateur au cœur d’une forêt gabonaise luxuriante pour lui faire découvrir ses traditions, mythes et spiritualité.

Cette année, la programmation a été plus diversifiée et ouverte à l’international. C’est le film Siggil, un court métrage fiction du Français Rémi Mazet (20mn, 2010) qui remporte l’unique distinction du festival, le Prix du public. Autre film remarqué, A la recherche des origines ? 2 milliards d’années d’histoire (44mn, 2013) d’Abdelkader El Albani. Un documentaire qui retrace la découverte, près de Franceville, de fossiles en excellent état qui prouvent l’existence d’organismes pluricellulaires il y a 2,1 milliards d’années. Jusque-là, on supposait que la vie multicellulaire était apparue sur la terre il y a seulement 600 millions d’années. A l’ouverture du festival le 13 août, un hommage a été rendu à Bakary Diallo, dont le film Dankumba (12mn, 2001) était en compétition officielle. Le réalisateur malien est décédé dans le crash d’Air Algérie le 24 juillet dernier, en compagnie de son confrère camerounais Lorenzo Mbiahou.

Concurrence

Cependant, les 18 films annoncés dans le programme n’ont pas été tous diffusés. Nadine Otsobogo, la déléguée générale du festival par ailleurs réalisatrice et chef maquilleuse, l’explique par la présence d’autres écrans dans la ville : « Cette année à Franceville, au mois d'août, il y a eu au moins trois projections organisées par d’autres structures, ce qui n’était pas du tout prévu pour nous. C’était assez compliqué à gérer ».

En effet, dans le cadre de la caravane « Beaufort cinéma plein air », la Société des Brasseries du Gabon (Sobraga) organise une tournée nationale de projections du 28 juillet au 13 septembre 2014, à raison de trois soirées par ville. A Franceville, la caravane a coïncidé avec le festival Masuku. Les deux évènements ont pour partenaire l’Institut gabonais de l’image et du son (Igis).

Nadine Otsobogo est quelque peu amère : « C’est bien qu’il puisse y avoir plusieurs festivals ou caravanes au Gabon mais c’est dommage que dans une ville comme Franceville, il y ait plusieurs écrans pendant la même période. Nous ne sommes pas en concurrence. Notre but est que le public puisse aimer le cinéma et qu’à la longue, on ouvre des salles. Nous encourageons les gens à s’unir pour proposer le meilleur de la culture gabonaise et internationale puisqu’on a le même but, et non pas se disperser à mettre plusieurs festivals, plusieurs écrans dans le même pays, la même ville pendant la même période. Il faut qu’on puisse être cohérents », regrette-t-elle.

D’autant plus que la caravane de la Sobraga a installé, en plein cœur de Potos, quartier le plus chaud de la ville, un écran géant de 10x7m et diffusé des films gabonais (des classiques et des productions récentes). Faisant du coup passer le festival, avec son écran de 4x3m et ses films pas toujours grand public, au second rang. Le festival de Masuku s’en ai tiré avec à peine une trentaine de spectateurs à chaque projection, en dehors de la soirée d’ouverture.

Directeur de l’Igis, Imunga Ivanga précise que si l’institut est partenaire des deux évènements, il n’en est pas l’initiateur : « nous n'avons donc aucune influence sur les dates choisies par les deux structures. Le Festival du Film de Masuku est construit autour d'une thématique bien précise : la question de la nature et l'environnement. Cela se veut très ciblé. L'opération de la société Sobraga vise, elle, à un divertissement total. Cela laisse donc le choix au public».

Annulations

La rareté du public accentuée par le fait que le programme des projections s’élaborait au jour le jour, ce qui ne permet pas de fidéliser le public. Par ailleurs, sur ses affiches, le festival annonçait d’autres activités : des conférences, des ateliers de formation et un marché du film. Un seul atelier s’est tenu, animé par François Onana, scénariste et réalisateur gabonais. L’année dernière, au cours de la première édition du festival, les spectateurs s’était montré intéressé à acquérir des copies des films pour les partager avec leurs familles. Le marché du film devait essentiellement être consacré à productions gabonaises sorties en Dvd. Il n’a pas eu lieu.

Cette seconde édition du festival du film de Masuku avait pour marraine Danny Sarazin, directrice du Festival international du film animalier et sur l’environnement qu’elle organise depuis 1996 à Rabat au Maroc. Deux évènements qui ont pour but de sensibiliser, à travers l’image, le grand public sur la préservation de la faune et de la flore. Imunga Ivanga est cependant optimiste : « le festival est jeune et il va grandir d'années en années. Il en a le potentiel. Et ses initiateurs ont la volonté et du talent. Le succès suivra naturellement. C'est un travail de longue haleine. C'est toujours un combat de rallier le public mais un festival s'apprécie également sur d'autres aspects ».

Dossier réalisé par Stéphanie Dongmo.

  • 1
  • 2